Échec du POP Libre

Il y a des choses plus graves dans la vie, mais une bien triste nouvelle quand même.

Pour rappel, le Plan Ordinateur Portable (POP) de la Région Réunion permet depuis plusieurs années aux lycéens d’acquérir gratuitement, jusqu’à un maximum de 400 €, un ordinateur portable.

Depuis la mise en place du dispositif, la Région imposait que ces ordinateurs soient fourni avec un système d’exploitation GNU/Linux. Comme ces machines étaient aussi en vente libre, cela permettait à un non lycéen d’acquérir facilement sur l’île des ordinateurs corrects sans OS Windows.

L’an dernier, le dispositif à changé, puisque la Région a demandé que les ordinateurs soient équippés d’un dual-boot Linux Mint / Windows 10.

Enfin, je viens d’apprendre que cette année, tous les POP sont équipés de Windows 10 exclusivement.

Bravo, le lobbying de Microsoft a encore bien fonctionné. Il faut dire que les fournisseurs de matériel n’ont jamais vraiment joué le jeu. Les systèmes Linux étaient installés par clonage avec des distributions obsolètes de plusieurs années et livrés sans aucun test préalable. J’avais par exemple acquis un POP avec une très ancienne version de Fedora, et un autre avec une Ubuntu sur laquelle le son ne fonctionnait pas, ni l’accélération graphique. Il est donc normal que les lycéens n’ayant aucune connaissance informatique aient pu avoir un à priori très défavorable sur Linux et réclamé du Windows…

Celà m’a fait pensé au Asus eee-pc, pour ceux qui ont connu : des ultraportables économiques, pas assez puissant pour faire tourner Windows, et qui étaient vendus avec Linux. Une belle idée sabordée à la fois par Asus, qui avait tenu à y installer sa propre distribution assez foireuse au lieu d’utiliser des systèmes solides existants comme Debian ou Ubuntu, et par les revendeurs, tiraillés par l’angoisse de l’inconnu (Linux), et qui n’osaient pas conseiller ce produit.

2 J'aimes

Bonsoir,
Et oui déjà cette année les machines livrées ressemblaient plus à des jouets qu’à des PC et en plus le linux Mint ne fonctionnait pas correctement. Une fois de plus, une belle idée mal accompagnée.

Oui, c’est un véritable échec.

Je me demande bien comment on a pu en arriver là.
Comment cette belle idée, de proposer un ordinateur avec un OS libre a pu échoué ?

  • manque de volonté du rectorat d’accompagner ce projet
  • défiance des professeurs à l’égard des logiciels libres
  • choix du matériel inadapté => privilégier une tablette plutôt qu’un ordi classique
  • revendeur traînant la patte à installer proprement une distribution opérationnelle
  • souhait des lycéens de jouer à des logiciels 3D uniquement accessibles sous Windouille

Actuellement, donner 400€ au lycéen pour avoir une pseudo-tablette avec Windouille qui marchotte, je trouve que c’est du gaspillage d’argent publique. Techniquement, n’importe quelle tablette Android de 400€ surpasse de très loin au niveau ergonomique, esthétique et d’usage. Et c’est du Linux qui a dedans !

Pour moi, il y avait 3 solutions :

  1. ne pas donner 400€ aux élèves, les donner au lycée pour offrir des salles de cours disposant de matériel informatique adapté
  2. offrir un vrai ordi portable tout simple et bien adapté à GNU/Linux
  3. offrir une tablette Android (et pester contre Google)

Hello,

Il me semble que c’est 350€ pour le bon POP cette année qui correspond au tarif réel des pc d’entrée de gamme vendu les années précédentes, donc nous allons dire que c’est un juste réajustement.

Pourquoi cela à échoué, a mon avis on ne peut pas dire que c’est un échec.
Il y a eu une proposition, elle ne correspondait pas à la demande.
Si échec il y a, pour moi c’est le libre sur le desktop.

“La pseudo-tablette avec Windouille”, ça correspond à la demande.
Android sur tablette … comment dire … iPadOS tue le game.
Par contre ChromeOS sur tablette c’est une réelle concurrence pour l’iPad mais en local on en trouve pas.

Concernant les équipements dans les lycées, d’une manière générale ils sont très bien équipés.

Bien à vous.

1 J'aime