RMS ou la fin d'une idylle?

Peut-on tout accepter au nom de la liberté ?

Qu’en pensez-vous ?

AU SCANDALE !!!

Voilà un sujet qui a pris du temps à surgir ici.

Hélas RMS ne semble pas (…tjs pas…) être séparable du mouvement libre. Etant fondateur, il traine une image pseudo mesianique créer au fil du temps afin de tantot le faire passer pour un hippi, un illuminé, un dou dingue et bien d’autres… et maintenant un camarade des grand violeurs d’holliwood (#enZonZon) !

NEANMOINS: quels sont les simple d’esprit qui confondent encore message et messager ?
S’il vous plait … pas de gaz brulé ici. Le message de RMS est sans faille et ne concerne que le libre. Ses penchants divers n’appartienent qu’à lui et ne doivent pas être sujet à tous les amalgames visant clairement à plomber un message dont on se rend bien compte de la nécessité urgente.

La ficelle du complot n’est pas très loin… en tout cas drole de concomitence au moment où l’égémonie des boites à milliards n’avaient pas besoin de contre pouvoir …

Quand la fumée sera retombé … il nous restera … des comptes GMAIL…

#onCancelToo :slight_smile: :slight_smile:
#bébéEtEauDuBain

2 J'aimes

Bonjour,

à la première lecture de ce post j’ai bondi ! Tout est violent dans l’article proposé… le titre, les interprétations hâtives et le cruel sort médiatique réservé à notre cher RMS.

J’ai laissé poser.
Et j’ai lu à nouveau le lendemain.
Le contenu de l’article me semblait toujours vaporeux mais une question a surgit : Pourquoi RMS ne pourrait-il pas avoir “pété un plomb” ?

Ce qui m’a troublé c’est que j’ai trouvé Framasoft dans les signataires de la lettre contre Stallman.

Alors je suis allée sur le site d’April, site à mon sens, de confiance.
Et en effet il y a bien un problème.

Il concerne la réintégration de RMS dans le conseil d’administration

« Aucune personne participant à l’organisation de LibrePlanet (bénévoles ou salariées), conférencier⋅es, lauréat⋅es, exposant⋅es ou sponsors, n’était au courant de l’annonce de Richard Stallman avant qu’elle ne soit publique ».

Dans son article, April cite un article du Monde, de Sept 2019, sur la démission de RMS du M.I.T. et de la Free Software Foundation en lien avec l’affaire sordide EPSTEIN. Mais là, en lisant bien l’article, on comprend que ce sont des rumeurs à l’encontre de RMS et qu’il n’est pas le réel problème.

Le campus du MIT connaît, en effet, un très vif débat , après des révélations dans la presse américaine montrant que le Media Lab de l’université avait accepté d’importantes donations de la part de Jeffrey Epstein, que l’université avait anonymisées. Joy Ito, l’ancien directeur du Media Lab, a démissionné le 8 septembre (2019) à la suite de la révélation de cette affaire.

Sur les réseaux sociaux et dans plusieurs articles de la presse américaine, dans la foulée de la démission de Joy Ito, M. Stallman est mis en cause, car il aurait « affirmé que les victimes d’Epstein étaient consentantes ». En réalité, ce n’est pas ce qu’a écrit M. Stallman, comme le montrent les échanges par e-mails publiés en ligne, qui sont la source de ces affirmations.

Les raccourcis sont vites faits… je remarque que dans la lettre d’April il n’est pas du tout question d’un soulèvement pour propos misogynes mais une incompréhension face à une décision prise semble t’il dans le secret… ce qui reste assez troublant quand même ! :roll_eyes:

2 J'aimes

Merci @Nadine
Ton raisonnement me rassure. Ne croyons pas trop hâtivement toutes les choses qui se disent en ligne, même celles (surtout celles) qui sont relayées en masse. Sur un sujet aussi délicat, à propos d’une personne que je ne connaît pas personnellement, je préfère réserver mon jugement. D’autant plus que je n’ai pas cherché les sources (je n’ai pas pris le temps de le faire).
Déconstruisons ensemble la fabrique de l’ignorance, gardons un esprit critique (dans le sens à l’affût, pas dans le sens de tout critiquer hein). :pray:

1 J'aime

Salut @FTK,
Ça serait bien que tu donnes également ton point de vue, ton ressenti, si ça te semble normal, exagéré ou sous-estimé. Chaque avis compte. :wink:

Pour ma part, j’ai lu cette info il y a quelques temps et je n’y croyais pas vraiment.

J’avais déjà été alerté par le traitement de Eric S. Raymond, une autre figure du mouvement Hacker, célèbre pour son texte “La Cathédrale et le Bazar”. Ce dernier a récemment été éjecté pour des propos misogynes similaires. Eric S Raymond est très doué pour coder, mais au niveau communication, ce n’est pas quelqu’un qui a sa langue dans la poche. De plus, il n’a jamais caché son goût pour les armes à feu, et admet une sympathie au mouvement libertarien => chacun se démerde comme il peut !

Bref, il y a quelques semaines, cela m’avait interpellé mais sans plus.

Désormais, il y a le cas Richard Stallman. Du peu que je le vois, je pense que c’est un homme profondément intègre, grand défenseur du mouvement GNU mais avec ses défauts (limite autiste asperger). Par exemple, il n’aime ni les enfants, ni les animaux. Son motif c’est qu’il supporte difficilement les bruits stridents. Et alors ?

Selon moi, nous sommes tous des humains, nous avons tous des défauts.

  • Faut-il mélanger le messager avec le message ?
  • Confondre la forme et le fond ?
    à mon humble avis, NON.

Le mouvement GNU gêne le techno-capitalisme. S’il faut tuer le messager plutôt que de lutter contre le message alors la techno-structure ne s’en prendrait pas autrement : se servir de querelles intestines pour mieux exacerber les tensions et médiatiser autour de cette micro-affaire. Le “mythe de l’homme parfait” sert principalement les mécanismes de corruption.


Je n’ai pas la traduction des propos de Eric S Raymond.
Voici ce qu’il disait alors en 2015… visionnaire ou parano ?

[…]
“They have made multiple runs at him.” Just let the implications of that sink in for a bit. If my source is to be believed (and I have found him both well-informed and completely trustworthy in the past) this was not a series of misunderstandings, it was a deliberately planned and persistent campaign to frame Linus and feed him to an outrage mob.

I have to see it as an an attempt to smear and de-legitimize the Linux community (and, by extension, the entire open-source community) in order to render it politically pliable.

Linus hasn’t spoken out about this; I can think of several plausible and good reasons for that. And the Ada Initiative shut down earlier this year. Nevertheless, this report is consistent with reports of SJW dezinformatsiya tactics from elsewhere and I think it would be safest to assume that they are being replicated by other women-in-tech groups.
[…]
– source: http://esr.ibiblio.org/?p=6907

@FTK effectivement qu’en penses-tu personnellement ?

Dans un registre quasi géo-politique, on a quasi le même genre d’affaire à propos de Julian Assange que certains ont accusé d’avoir généré une affaire de violence sexuelle (je n’ai plus le détail exact de la chose mais ça ressemblait à ça).

Et comme par hasard, ça arrive au moment où le bonhomme commençait sérieusement à gêner pas mal de monde assez haut placé. Je parle de lui parce que c’est l’un des plus connus mais j’en ai encore d’autres en tête comme Laurent Louis par exemple.

1 J'aime

en français, ça donne ça

2021-03-23

Richard M. Stallman, fréquemment connu sous le nom de RMS, est depuis longtemps une menace dans la communauté du logiciel libre. Il s’est montré misogyne, validiste et transphobe, parmi d’autres accusations graves de conduites inappropriées. Ce genre de croyances n’a pas sa place dans les communautés du logiciel libre, des droits numériques et de la tech. Suite à sa récente réintégration au sein du conseil d’administration de la Free Software Foundation, nous demandons que l’ensemble du conseil d’administration de la FSF démissionne et que RMS soit démis de toutes ses fonctions de direction.

Nous, les soussigné·e·s, croyons en la nécessité de l’autonomie numérique et au rôle important que joue la liberté des utilisatrices et utilisateurs dans la protection de nos droits humains fondamentaux. Afin de mettre en œuvre la vision de tout ce que les logiciels libres rendent possible, il doit y avoir un changement radical au sein de la communauté. Nous croyons en un présent et un avenir où toutes les technologies donnent du pouvoir aux gens, au lieu de les opprimer. Nous savons que cela n’est possible que dans un monde où la technologie est construite pour respecter nos droits à ses niveaux les plus fondamentaux. Bien que ces idées aient été popularisées d’une certaine façon par Richard M. Stallman, il ne parle pas en notre nom. Nous n’approuvons pas ses actions et ses opinions. Nous ne reconnaissons pas son leadership ni celui de la Free Software Foundation telle qu’elle existe aujourd’hui.

Il y a eu suffisamment de tolérance envers les idées et le comportement répugnants de RMS. Nous ne pouvons pas continuer à laisser une seule personne ruiner le sens de notre travail. Nos communautés n’ont pas de place pour des personnes comme Richard M. Stallman, et nous ne continuerons pas à tolérer son comportement, à lui donner un rôle de leader, ou à le considérer comme acceptable, lui et son idéologie blessante et dangereuse.

Nous demandons la démission de l’ensemble du conseil d’administration de la Free Software Foundation. Ce sont ces gens qui ont donné moyens et pouvoir à RMS pendant des années. Ils nous le montrent à nouveau en lui permettant de réintégrer le conseil de la FSF. Il est temps pour RMS de se retirer des communautés du logiciel libre, des questions éthiques autour de la tech, des droits numériques et des communautés tech car il ne peut pas avoir le rôle de guide dont nous avons besoin. Nous demandons également que Richard M. Stallman soit retiré de tous les postes de direction, y compris au sein du projet GNU.

Nous demandons instamment à ceux qui sont en mesure de le faire de cesser de soutenir la Free Software Foundation. Refusez de contribuer aux projets liés à la FSF et à RMS. Ne faites pas de présentation et n’assistez pas aux événements de la FSF, ou aux événements qui accueillent RMS et l’intolérance qu’il porte avec lui. Nous demandons aux contributeur·ice·s aux projets de logiciels libres de prendre position contre les idées réactionnaires et la haine au sein de leurs projets. En faisant tout cela, dites pourquoi à ces communautés et à la FSF.

Nous avons détaillé plusieurs incidents publics du comportement de RMS. Certain·es d’entre nous ont nos propres histoires au sujet de RMS et de nos interactions avec lui, des choses qui ne sont ni enregistrées dans des fils de discussion ni dans des vidéos. Nous espérons que vous lirez ce qui a été partagé et que vous prendrez en compte le mal qu’il a fait à notre communauté et aux autres.

Pour signer, veuillez envoyer un courriel à digitalautonomy at riseup.net ou soumettre une pull request.

Je suis tout à fait d’accord avec la plupart d’entre vous pour dire qu’il faut séparer le messager du message. Mais si on prend les choses de manière objectives, je pense qu’il est plus judicieux de traiter ce genre d’accusations avec sérieux, car ne l’oublions pas, il est RMS, une personne reconnue, célèbre et qui a influencé pas mal de personnes (peut-être certains d’entre vous).
C’est justement sur cette notoriété qu’il faut se pencher : comme le dit la maxime “un grand pouvoir implique de grandes responsabilités”, il se doit d’être un exemple, un modèle.
Combien de personnes liront ces propos, même sortis de leurs contextes, et se diront “Si lui le dit, c’est que c’est vrai”.
Je prendrais un autre exemple qui m’a influencé : le monde du football, en plus des compétences, il a des valeurs qui sont transmises. Est-ce qu’une star planétaire pourrait se permettre de prendre des drogues dures et s’en vanter ? Cet exemple est plus parlant, car l’idée de devenir footballeur professionnel touche beaucoup plus d’enfants(jeunes) à travers le monde.

A défaut de détourner ces propos, il pourrait, par exemple, les corriger publiquement en expliquant ce qu’il voulait dire ; cela montrerait sa bonne foi.

Par principe de précaution, je pense qu’il est judicieux de l’écarter temporairement de ses fonctions, comme cela serait le cas dans bien d’autres affaires de moeurs.

3 J'aimes

Merci @ftk pour ta contribution.
Ton attitude est sage et modérée.

Pour revenir à cette affaire de RMS, je pense que c’est artificiellement montée en épingle. À mon humble avis RMS n’est pas le “monstre” misogyne, validiste et transphobe qui est décrit dans la lettre ouverte (cf. ci-dessus). Peut-être maladroit en relation directe de personne à personne, quand on le laisse s’exprimer, il est surtout un penseur humaniste cherchant à construire le Bien Commun.

Voici un extrait d’une émission de April qui permet de “dégonfler” cette histoire, à propos de la bienveillance.

Pour clôturer cette histoire, car en réalité c’est une micro-histoire, je vous laisse lire la méthodologie de fonctionnement du projet Debian pour avoir un point de vue collectif. C’est génial leur organisation et leur prise de décision. Même le commentaire ajoute des éléments à la réflexion.

Debian et RMS, la montagne a accouché d’une souris
https://fgallaire.flext.net/debian-et-rms-richard-stallman-la-montagne-a-accouche-dune-souris/