Café numérique #2 : atelier cartographie

Si vous êtes libres jeudi et pouvez vous rendre sur Saint-Paul, rejoignez moi au local Récup’R, nous discuterons ensemble de cartographie et échangerons sur les (bonnes) pratiques.

L’idéal serait de venir avec votre ordinateur et/ou téléphone mobile, pour pratiquer ensemble.
Vous pouvez éventuellement retrouver la présentation de l’action du mois de mars relative aux cafés numériques ici.

Bonjour,
Ça me dirait bien mais compliqué en semaine et en journée. Je pourrais peut-être passer mais à partir de 16h seulement.
Ce serai mieux en fin d’aprém ces ateliers (17h-19h par exemple).

1 J'aime

Merci pour ta remarque, je le pense aussi, jeudi j’en discuterai avec Ekopratik pour voir si on maintient l’horaire et je partagerai ici. Sinon il me semble que le local Récup’R ferme à 18:00 le jeudi - jeudi dernier c’était le cas - , d’où les horaires.

Je passerais cet après midi. Je pense arriver vers 16h
À toute !

1 J'aime

Un petit résumé du café numérique d’hier, nous étions @Pierre_aka_Harlock, que je remercie pour sa participation, et moi les 2 participants de cet atelier ; en parallèle l’atelier couture a bien eu lieu également, avec 4 participants.

Un regret, il n’y a pas eu de synergie ou de temps commun pour l’échange entre les 2 ateliers, mais j’espère que ça pourra se faire la prochaine fois. Sinon bonne ambiance générale avec du café préparé par Fabienne et de l’eau bien fraîche. Dans le local nous étions au total 6 personnes, c’était très calme.

Le café/atelier numérique #2 a été la première occasion de discuter sur la cartographie libre, et les différents angles sous laquelle on peut l’aborder. Notamment l’angle de l’efficacité (les détails de la carte OSM par rapport à celle de Google Maps, ou la reconnaissance de certains outils libres de cartographie par le monde professionnel) versus l’angle de la liberté (les données cartographiques soumises à une licence libre).

“Dans le monde professionnel, on ne parle pas d’éthique, mais d’efficacité”

Une phrase que j’ai noté de notre discussion, qui ne surprend pas.

Pour moi la culture/connaissance libre devrait être mise plus en avant, et je serais plus enclin à parler de la cartographie libre sous l’angle de la “connaissance libre” et des licences libres qui permettent le partage de la connaissance (sa réutilisation et son adaptation). Et à faire ds parallèles avec le droits d’auteur (une “culture” de la permission : puis-je svp avoir votre permission de…), et la propriété intellectuelle.

Pierre a évoqué une idée intéressante pour la cartographie : l’indication de sites patrimoniaux à l’abandon et en voie d’oubli par les collectivités, comme des chemins ou des bâtiments historiques plus ou moins en ruines du 19ième siècle.

Au niveau pratique, depuis l’éditeur ID, nous avons positionnés un point indiquant le parking d’Ekopratik en lui ajoutant des attributs pour indiquer la capacité et la présence d’une place de stationnement réservée aux handicapés.

Oui, une fin d’après-midi bien sympathique et instructive, où jao m’a fait découvrir des subtilités dans les contributions openstreetmap, qui m’avaient échappé.

Juste pour préciser au sujet de la phrase suivante :

Si, si, on parle d’éthique dans le monde professionnel. Ce que j’ai voulu dire, c’est que si par méconnaissance une entreprise met en place une solution non éthique (ce qui est fréquent en informatique) et que son personnel a pris l’habitude de l’utiliser, il sera difficile de lui faire changer avec des arguments uniquement éthiques.
Si en revanche on lui démontre que la solution éthique est plus efficace, ça passera mieux. Or ça tombe bien, c’est de plus en plus le cas avec les logiciels libres.

1 J'aime